Les cépages

Blancs

Torrontés: Cultivé dans toutes les régions vinicoles du pays, de la province de Salta jusqu'à celle de Río Negro, le torrontés est le seul cépage considéré comme autochtone. Son origine est matière à débat parmi les spécialistes, mais une chose fait l'unanimité : il a une parenté directe avec les muscats de la Méditerranée. La preuve en est son arôme odorant très caractéristique, toujours associé aux fleurs comme la rose, le jasmin et le géranium, parfois avec des effluves épicés. Cultivé dès l'époque des conquistadors espagnols, le torrontés est l'un des cépages blancs les plus répandus au pays. Plus récemment, il a été utilisé dans l'élaboration de vins doux et mousseux, avec des résultats excellents dans les deux cas. Le torrontés se marie très bien avec les mets bien épicés et piquants, comme les plats thaïlandais, indiens, chinois et vietnamiens, mais aussi avec la cuisine régionale du nord-ouest argentin, notamment avec les empanadas salteñas et les tucumanas, et avec le locro, plat typiquement argentinà base de maïs.

Chardonnay: Le chardonnay est le cépage blanc le plus prisé. En Argentine, tout particulièrement, on l'apprécie parce qu'il mûrit bien et qu'il permet de produire une vaste gamme de vins : des vins qui servent de base aux mousseux aux vins de cépage charnus élevés en fûts de chêne, en passant par les vins frais et élégants élevés sans bois. On les reconnaît surtout à leurs arômes de fruits tropicaux et de pomme.

Sauvignon Blanc: Le sauvignon blanc est un cépage ancien, peu développé en Argentine à cause de son comportement végétatif. Malgré tout, sa culture s'est beaucoup répandue ces dernières années. Quand il est bien cultivé, il produit des vins aux arômes sauvages qui rappellent les végétaux, la chlorophylle et les agrumes. Dans certains cas, il peut développer des arômes de fruits blancs, même si ce n'est pas le caractère primaire que l'on souhaite.

Chenin: Le chenin est un cépage qui, au cours de l'histoire, s'est très bien adapté à l'Argentine. Néanmoins, il est rare qu'il produise des vins de cépage ; il est plutôt utilisé pour donner de la fraîcheur et une structure acide à de nombreux vins d'assemblage. Pour décrire son arôme, il faut faire référence à l'analogie avec la peau de la pêche blanche.

Viognier: L'on a commencé à cultiver ce cépage assez récemment en Argentine, l'on a essayé différents types de vinifications. Il s'adapte bien à l'élaboration de vins en cuves d'acier inoxydable et à la fermentation et à l'élevage en fûts en chêne. Quand on en produit des vins frais, ceux-ci offrent des notes florales, de fruits tropicaux et même de caramel. Les vins élevés en fûts de chêne ont plutôt des arômes d'amande qui apparaissent après quelques années.

Rouges

Malbec: Le malbec est le cépage rouge emblématique du pays.

De Cahors, dans le sud de la France, il est arrivé en Argentine au milieu du XIXe siècle. . Il s'est extrêmement bien adapté dans toutes les régions viticoles du pays, et on l'a vite cultivé sur une très large échelle étant donné sa vigueur et sa résistance aux maladies, et au fait qu'il permet de produire des vins d'excellente qualité.

Aujourd'hui, on élabore le malbec de plusieurs façons, pour produire des vins différents : des vins jeunes et simples aux vins gras et profonds grâce à un long élevage en barriques, en passant par les rosés, les mousseux et les liquoreux de style porto. Dans tous les cas, leurs arômes primaires se distinguent par leurs nuances de prunes mûres – et parfois de menthe –, et, en bouche, ils imprègnent bien le palais grâce à leurs tannins sucrés et ronds.

Le malbec est le vin rouge idéal pour accompagner les barbecues, les ragoûts, les pâtes à la sauce tomate et au fromage, les viandes de gibier et les fromages à pâte dure.

Cabernet Sauvignon: Le roi des cépages rouges produit des vins ayant des caractéristiques différentes selon les régions. Dans le Nord-Ouest, les vins ont une couleur intense et des arômes bien marqués de mûre et de poivron vert. Dans la région de Cuyo, ils ont un caractère plus fruité, agrémenté de touches de groseille mûre. Dans les régions du sud, les saveurs minérales et terreuses sont plus fortes.

Le vieillissement, en fût et en bouteille, lui donne une élégance particulière avec des arômes de tabac, de cuir et d'épices.

Bonarda: La bonarda est le deuxième cépage en importance pour sa culture, et c'est l'un des plus traditionnels. La caractéristique principale du vin qui en résulte est la profondeur de sa couleur. À cause de son abondance, de sa robustesse et de son faible coût, la bonarda est toujours entrée dans la composition des vins les plus économiques ; elle ajoute alors de l'intensité chromatique et des touches fruitées.

Mais elle est aussi utilisée pour produire un vin de cépage franc et honnête, qui a du corps, une belle couleur et des arômes fruités de framboise avec des touches subtiles d'anis.

Su buena estructura le permite ser añejado en barricas con buenos resultados.

Syrah: Historiquement, la syrah a été utilisée pour produire des vins d'assemblage, mais, depuis une dizaine d'années, sa culture s'est largement répandue et l'on en fait un vin de cépage.

La syrah est très bien adaptée aux régions très ensoleillées, comme la vallée de Tulum, dans la province de San Juan, et les départements de l'est du Mendoza. Dans les régions les plus froides du Mendoza, comme la vallée de Uco, la syrah produit des vins très structurés qui vieillissent bien ; dans les régions plus chaudes, ils présentent une belle couleur et des nuances fruitées. Les syrahs ont des couleurs intenses, une texture pleine et des arômes variés : floraux chez les vins jeunes, et plus épicés et même animaux quand ils sont élevés en fûts de chêne et en bouteilles.

Merlot: Le merlot est un cépage plus récent en Argentine, mais il a un grand potentiel. Il préfère les terroirs frais et situés en altitude, comme la vallée de Uco et la Patagonie. Produit à petite échelle, le merlot est un vin délicat, au palais intense sans être trop puissant. Ses arômes possèdent des notes de poivron sucré, de cèdre, de groseille et d'épices.

Pinot Noir: Ce cépage, ancien et noble, est très souvent utilisé pour produire certains des meilleurs mousseux quand il est vinifié en blanc. Mais l'on en obtient aussi de très bons vins de cépage rouges. Selon ses différents clones – c'est le cépage qui produit des variétés le plus rapidement –, la couleur du pinot noir oscille entre le rubis et le rouge intense. Il conserve toujours une bonne homogénéité aromatique marquée par la terre et les fruits rouges et noirs (parmi lesquels la framboise, la mûre et la betterave sont les plus notables). Il offre des saveurs très élégantes en bouche.

Tempranillo: Ce cépage a été introduit en Argentine à l'arrivée des Espagnols. Le tempranillo est l'un des premiers cépages rouges à mûrir, et le vin qu'il produit se distingue par ses forts tannins. Bien vinifié et élevé en fûts de chêne américain – mais à l'espagnole –, il acquiert des qualités exceptionnelles et une excellente capacité à évoluer en bouteilles.

Les temparnillos jeunes ont des arômes simples et fruités de framboise et de mûre, mais, une fois à maturité, ils possèdent des touches enveloppantes de réglisse et torréfaction.